Je cultive les petits bonheurs

J'entends souvent cette demande d'accéder au bonheur. Comme si c'était un objectif ultime vers une sorte de perfection, d'accomplissement définitif. Recherche du paradis perdu, de l'objet qui viendrait combler le manque en soi, totalité idéale, extase.
Mais est-ce là le bonheur?
Et si le bonheur passait déjà par des "petits bonheurs"? Ce que j'appelle les petits bonheurs, c'est une multitude de petites attentions personnelles qui permettent de cultiver une attitude d'écoute et de soin envers soi-même, envers les autres et ce qui m'entoure. C'est une position d'ouverture offrant la possibilité d'une rencontre avec l'autre-chose qui se présente à moi. 
Ces petites choses toutes simples qui se présentent à nous ou que nous faisons sans même y prêter attention. Alors lorsque l'on prend le temps de s'y arrêter, de les cultiver, ces petites choses si anodines prennent une saveur particulière.
Ainsi, je profite de tout ce qui m'est offert par la vie, de toutes ces petites choses qui se présentent à moi et qui me touchent. Je les ressens et je les accueille en pleine conscience. Je prends le temps d'écouter les sensations de mon corps. Chaque sens apporte son lot de petits bonheur. Il ne dépend que de moi de m'en saisir et d'en faire quelque chose d'heureux.

Un paysage qui m'invite à prendre le temps; les sons de la vie qui s'agite autour de moi; la saveur d'un plat partagé avec des aimés; le parfum de l'herbe après la pluie; l'écorce de l'arbre sous les doigts; le son de la voix de celui ou celle qui me parle; l'attention que je porte à l'autre..... Il existe des millions de petits bonheurs, ils sont là, tout autour, tous les jours. Il suffit d'y prêter attention et de ressentir. 

Pour vous, quels sont vos petits bonheurs?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un regard sur les autistes

Dévoilement